Les chevaux de Troie de l’islamisme en France

Publié le par LA REDACTION

Le député de la France insoumise, Danièle Obono

Le député de la France insoumise, Danièle Obono

Défendre l’islam à tout prix. C’est le mot d’ordre que se sont donnés certains acteurs de la scène médiatico-politique. Tracts, livres ou article partisans, tous les moyens sont bons pour diffuser la bonne parole.

Des intellectuels, politiques et journalistes  n’hésitent pas à diffuser ouvertement des messages défendant les musulmans, même les plus radicaux, contre le méchant homme blanc, oppresseur et coupable de toutes les fautes. Ils sont de plus en plus nombreux à intégrer le club de l’islamosphère. Un club qui étend désormais son influence dans le monde intellectuel, politique, dans les médias et les réseaux associatifs. Très proches des organisations musulmanes de France comme le CCIF, le collectif contre l’islamophobie en France ou encore l’UOIF, l’Union des organisations islamiques de France, branche française des Frères musulmans, les soi-disant bien-pensants usent et abusent de leur influence dans le domaine public.

Ceux que l’on appelle les intellectuels tels les historiens Jean Baubérot et Emmanuel Todd ou encore l’islamologue Tariq Ramadan ne sont pas les derniers à s’exprimer sur le sujet. Ce dernier s’est d’ailleurs illustré en déclarant à propos de Mohamed Merah qu’il s’agissait d’un pauvre garçon…

En plus des salons défendant l’islam, certains médias partisans offrent également de larges tribunes dans la presse. Ainsi, Libération et Médiapart ne sont pas les derniers à promouvoir l’islamisme et n’hésitent pas à héberger des blogueurs aux propos tendancieux .

Dernier exemple en date, celui du Bondy Blog de Mehdi Meklat. Considéré par les bien-pensants comme une étoile montante du journalisme, ce dernier s’est avéré être un provocateur haineux. Un provocateur haineux sous la protection de Pascale Clark, éditorialiste sur France Inter, mais également partenaire de… Libération. Et le Bondy Blog regorge de jeunes pépites dans la même lignée que Mehdi Meklat. Badroudine Saïd Abdallah avait notamment tweeté :”Sans les Arabes nous n’aurions pas eu Mohamed Merah et Smaïn. RIP à eux”. Sans doute une touche d’humour dans ce monde de brutes.

De  son côté, Mediapart n’a pas besoin de faire appel à de jeunes pousses du journalisme pour promouvoir l’islam. Le président et cofondateur du site d’information, Edwy Plenel, s’illustre régulièrement pour ses propos défendant l’islam. Notamment en 2014, lors d’une conférence intitulée « l’islam comme bouc émissaire ».

 

Téléchargez l'application Peuple de France dans Google Play 

C’était donc en 2014 et le futur lui a semble-t-il donné tort. En effet, s’en sont suivis de nombreux attentats sur le sol français perpétrés au nom d’Allah.

Et cette pratique de défense de l’islam a trouvé sa place au cœur de la campagne électorale.  Le candidat socialiste, Benoît Hamon, a préféré chercher des justifications sociales plutôt que religieuses dans l’affaire du café de Sevran, attribuant le rejet des femmes à une vieille tradition ouvrière. Il a depuis reconnu avoir commis « une maladresse ».

Désormais, c’est le député de la France insoumise, Danièle Obono, qui s’érige en porte parole de l’islamophère. L’élue s’exprime presque tous les jours sur le sujet et a été remarquée récemment lors d’une intervention sur BFM TV où elle commentait le projet de loi sur le terrorisme.

Avec de tels ambassadeurs, pas étonnant que les attentats islamistes se multiplient en France, toujours face à la même incapacité des politiques à nommer clairement l’ennemi…

Source breizh-info.com

Publié dans France, islam

Commenter cet article

helene 11/10/2017 19:33

Les hommes politiques ne sont pas incapables de nommés l'ennemi, ils sont payés et grassement payés pour mener la France et les Français à leur destruction finale. Ils suivent le Nouvel Ordre Mondial et ils sont payés pour cela et par eux, plus ils font ce qu'il faut pour arriver aux fins du N.O.M., plus ils seront riches. lorsque la France et tous les pays autour seront complètement en guerre civile, ne vous inquiétez pas pour les politiques, eux seront partis sous d'autres cieux, pour profiter de la vie, en nous laissant leur "monstruosité" (pour rester polie) qu'ils auront bâtis de toute pièce. Lisez le Plan Kalergi, considéré par la Commission Européenne comme le "Père de l'Europe", cherchez sur internet, vous trouverez.