Nantes : violences et bagarres tous azimuts

Publié le par LA REDACTION

Le Quartier Bellevue à Nantes

Le Quartier Bellevue à Nantes

Dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30, les policiers sont venus interpeller les protagonistes d’une grosse bagarre devant les Nefs, peu avant minuit. Sur les douze personnes interpellées, il y a 11 mineurs. Sept amis fêtaient un anniversaire devant les Machines de l’Ile lorsque 4 adolescentes âgées de 14 ans ont rappliqué et attaqué la seule jeune fille du groupe ; la tension est montée, les adolescentes ont fait appel à leurs copains. Un couteau et un Taser sont brandis par plusieurs protagonistes, dont un homme de 24 ans. Finalement neuf mineurs seront présentés au juge des enfants – dont les quatre adolescentes – et le majeur sera jugé en composition pénale pour port d’arme illégal et détention de stupéfiants.

Vertou : les agents en ont marre des vols de métaux, la déchetterie fermée

Avec ses 191.000 passages par an, c’est l’une des plus grosses déchetteries de l’agglomération nantaise. Et pourtant depuis vendredi la déchetterie de la Foresterie est fermée jusqu’à nouvel ordre. Les agents ont fait valoir leur droit de retrait à cause des vols incessants de métaux en plein jour – une pratique courante dans bien d’autres déchetteries du département. En 2012, 900.000 € avaient été investis par Nantes Métropole, la ville de Vertou et le conseil général pour clôturer le site et installer des caméras, mais clôtures et grillages avaient été rendus inopérants dès 2014 par les voleurs qui voulaient continuer à s’enrichir tranquilles aux dépens de la collectivité, les métaux étant normalement destinés à la revente.

Le Loroux-Bottereau : les deux mêmes adolescents voleurs à nouveaux interpellés pour vols

Deux adolescents de 13 et 15 ans avaient été interpellés pour des vols dans les vestiaires au Loroux-Bottereau mi-septembre, ainsi que neuf vols en réunion, un vol à la roulotte et un vol de vélo au Loroux. Ils l’ont été à nouveau fin septembre pour 16 vols à la roulotte au Loroux-Bottereau, à la Chapelle-Basse-Mer et à Saint-Julien de Concelles ; ils se sont aussi livrés à des violences sur des enfants de 10 et 11 ans sous la menace d’une bombe lacrymogène et tenté de frapper une de leurs victimes avec une matraque télescopique.

Pompiers et policiers caillassés au Château de Rezé

Samedi 30, les pompiers et les policiers sont caillassés alors que les premiers éteignent un feu de scooter dans le quartier sensible du Château de Rezé vers 20h et les seconds les accompagnent. Une heure plus tard, une voiture brûle au même endroit : l’affaire ayant toutes les apparences du guet-apens et comme il n’y avait pas de risque de propagation, pompiers et policiers ne se sont pas déplacés.

Un livreur de journaux tabassé

Dimanche matin vers 8h20, un livreur de journaux a été agressé dans Nantes. Un homme, la trentaine, lui a demandé s’il connaissait l’adresse d’un de ses amis. Lorsque le livreur a avoué son ignorance, il l’a tabassé. Maîtrisé par deux voisins descendus de leur immeuble, l’agresseur a été remis aux policiers qui l’ont placé en garde à vue. Il encourt des poursuites pour violences volontaires.

Nozay : du ferme et du sursis pour les agresseurs du maire, de son adjoint et du responsable des services techniques

Jeudi dernier, vers 21h, le maire, le premier adjoint et le responsable des services techniques surprennent une quinzaine de jeunes qui dégradent l’aubette de bus du Champ de Foire. Alors qu’ils interviennent, le maire essuie des crachats, le premier adjoint est baffé et le responsable des services techniques est frappé au cou. Deux jeunes sont interpellés sur place par les gendarmes, un troisième vendredi 29 au matin.

L’affaire a suscité une forte indignation dans la commune où 200 habitants se sont entassés dans la salle du conseil municipal et à ses abords pour assister à une séance exceptionnelle du conseil municipal : la décision a été prise de porter l’affaire en justice et de recourir à un avocat. Le troisième adjoint Jean-Noël Thomazeau s’est livré à un réquisitoire avant l’heure : «  Ces jeunes se moquent des règles, des lois. Il y a une véritable impunité. Quand le maire s’est présenté à eux en tant que maire, ce qu’il a reçu, ce sont des crachats au visage ». La justice a entendu l’alerte de la mairie et de la population de Nozay. Lundi 2 octobre, deux jeunes ont été condamnés en comparution immédiate. Le premier, âgé de 19 ans, à 8 mois dont six avec sursis, il reste en détention, et une jeune femme âgée de 18 ans à quatre mois avec sursis et 180h de TIG.

Bellevue : le conducteur d’un tramway menacé avec un couteau

Mardi 3 octobre vers midi le conducteur d’un tramway a appelé la police pour signaler qu’il avait été menacé avec un couteau. Lorsque la police est arrivée, l’agresseur avait disparu. La circulation du tramway a été interrompue entre Tertre et Croix Bonneau, plusieurs lignes ont été déviées comme d’habitude, en cas de violences dans le quartier ou contre les agents de la TAN.

 

Chêne des Anglais : une opération policière contre les trafiquants de drogue

Mardi matin toujours, 31 policiers et 73 CRS sont arrivés en force au Chêne des Anglais – comme quoi, c’est très utile d’avoir 60 CRS supplémentaires pour sécuriser la ville. Une opération prévue de longue date a été enfin faite dans un immeuble de la rue Samuel de Champlain : vérifier un à un tous les logements vacants de la cité, suspectés d’être squattés par les trafiquants de drogue. En 205 déjà la police y avait trouvé 700 grammes de shit et 60 grammes de cocaïne. Cette fois, un scooter et des emballages qui auraient pu contenir de la drogue ont été saisis.

Contrôlé alors qu’il n’a pas composté son ticket : il donne un coup de tête au contrôleur

Décidément, mardi était une mauvaise journée pour la TAN ! A Saint-Joseph de Porterie vers 12h30, lors d’un contrôle dans un bus du quartier Saint-Joseph de Porterie au nord de Nantes, un jeune homme de 26 ans s’est énervé alors qu’il allait être verbalisé pour un ticket non composté. Il l’a carrément mangé, bousculé la contrôleuse et donné un coup de tête au contrôleur.

Coups de feu à Bellevue en mai dernier : un fusil et de la drogue saisis

Nantes connaît depuis plusieurs années des règlements de comptes entre bandes de quartiers sensibles, que la police essaie d’enrayer ou à tout le moins d’en arrêter les coupables. Depuis le début de l’année, il y a eu près de 30 règlements de comptes à l’arme à feu recensés dans les quartiers sensibles (voir notre carte). Ce 3 octobre au matin la PJ a interpellé à Bellevue l’un des deux jeunes victimes de coups de feu en mai dernier ; à son domicile il avait un fusil à canon scié et sept morceaux de 10 grammes de résine de cannabis.

Bouguenais : interpellé par un riverain il tire sur lui avec un pistolet d’alarme

Mercredi 27 septembre, un riverain excédé par une voiture qui ne cesse de faire des allées et venues dans un lotissement interpelle son conducteur. Ni une ni deux, le jeune énervé sort un pistolet d’alarme et tire sur celui qui l’interpelle, puis s’en va. Comme son immatriculation a été relevée, il a été retrouvé et interpellé. Le pistolet d’alarme a été saisi. Il sera jugé en procédure de reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour port d’arme et violence sans incapacité de travail, il encourt du sursis et éventuellement une amende.

Bouguenais toujours : les adolescents qui commettaient des dégradations en se filmant rattrapés par la justice

Ils sont âgés de 14 à 16 ans et sont inconnus des forces de l’ordre, mais ils avaient bu. Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre, plutôt que d’aller occuper des écoles en Catalogne pour pouvoir voter le lendemain, ils ont dégradé dans les rues de Bouguenais quatre rétroviseurs, deux panneaux publicitaires, un défibrillateur, trois aubettes de bus et une voiture qu’ils essayaient de voler. Ils incendient aussi trois poubelles. Seulement ils se filment et balancent tout ça sur le web… ce qui permet aux gendarmes de les retrouver et de les interpeller ce 5 octobre.

Louis Moulin pour breizh-info.com

Téléchargez l'application Peuple de France dans Google Play 

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article