Prêtre braqué en pleine messe à Nantes: cela n’émeut aucun média !

Publié le par LA REDACTION

Prêtre braqué en pleine messe à Nantes: cela n’émeut aucun média !

Et rebelote, pas une semaine ne se passe sans que nos églises brûlent, qu’elles soient saccagées ou qu’un prêtre soit attaqué. Mais visiblement cela n’émeut grand monde. Et heureusement qu’existe des très bons sites comme l’observatoire de la Christianophobie afin de nous faire ouvrir sur les multiples profanations dont sont victimes nos lieux de cultes. Je les en félicite d’ailleurs pour cet immense travail.
 

Ainsi ils nous apprennent que « Un homme a débarqué, ce jeudi 5 octobre, en pleine messe dans l’église Sainte-Croix, à Nantes, et mis en joue le prêtre [le Père Bernard Charrier]. L’arme correspondrait à un pistolet d’alarme. La messe avait commencé à 11 h 15 dans cette église. D’après un témoin, l’homme se serait approché de l’autel et aurait manipulé son arme. Il affirme avoir entendu un cliquetis, puis l’homme aurait déchargé son arme sur l’autel […] »

Je ne veux pas rentrer dans la sempiternelle discussion si cela avait été un cimetière juif, musulman, protestant. On ne profane pas un cimetière quel qu’il soit. On n’attaque pas un prêtre, on ne le dépouille pas. Seulement force est de constater que les origines religieuses de ce pays sont bannies au profit de la culture étrangère. Nos élites nous obligent de nier ce que nous sommes, de rejeter nos valeurs, d’avoir honte de ce que nous sommes. Pourtant c’est la chrétienté qui a bâti ce pays, qui l’a forgé, qui lui a donné sa gloire. Mais de cela nos gouvernants s’en fichent, voulant l’abandonner à l’autel du mondialisme.

Mais cela n’émeut aucun média, pour eux ce n’est pas grave, ce ne sont que des églises, des cimetières catholiques ou des prêtres. Elles n’ont aucune importance, puisque n’étant pas de cette nouvelle France que nos élites mondialisées veulent promouvoir. Donc on brûle, on profane, on casse, on brise notre culture, nos monuments, nos signes religieux, nos ancêtres, notre passé dans une totale indifférence. Jusqu’au jour où le peuple de France s’éteindra de lui-même dans une totale indifférence lui aussi.

Mike Borowski pour lagauchematuer.fr

SOURCE OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE


Téléchargez l'application Peuple de France dans Google Play 

Publié dans Faits-divers, medias

Commenter cet article