Premiers couacs entre la ministre aux Armées Florence Parly et le Général Lecointre

Publié le par LA REDACTION

Premiers couacs entre la ministre aux Armées Florence Parly et le Général Lecointre

Le successeur du Général de Villiers était censé rentrer dans le rang. Son intervention à l'Université d'été de la Défense a montré qu'il était pourtant sur la même ligne.

Florence Parly se voulait très optimiste lors de cette rentrée : les OpEx seront bien financées, les 850 millions perdus ne menaceraient pas l'armée, et l'épisode De Villiers n'entame en rien les relations entre l'armée et le gouvernement. Et l'effort budgétaire ne porte que sur 2017. Le meilleur des mondes en quelques sortes.

Pourtant, dans un langage mesuré et technique, le Général Lecointre n'était semble-t-il pas sur la même longueur d'onde. « Qui sait où il faudra que nous soyons capables d'intervenir dans un an ou dans un an et demi. Je crois qu'il est impératif, urgent, important de se redonner de la marge. » En d'autres termes : il va falloir revenir sur les objectifs d'économie initiaux si on veut éviter une crise prochainement. Le désaccord est poliment et intelligemment masqué, mais la grogne n'a donc pas disparu dans les rangs.

atlantico.fr

 

En savoir plus sur notre association Unis Pour la France : https://www.helloasso.com/associations/unis-pour-la-france-upf

 

Téléchargez gratuitement l'application Peuple de France sur Google Play

 

Publié dans Gouvernement

Commenter cet article