6 millions d’euros : la facture de la sauterie de la SNCF a du mal à passer

Publié le par LA REDACTION

6 millions d’euros : la facture de la sauterie de la SNCF a du mal à passer

C’était jour de fête, samedi 1er juillet pour la SNCF. L’entreprise publique inaugurait deux nouvelle lignes à grande vitesse : Le Mans-Rennes et Tours-Bordeaux. Et elle n’a pas lésiné sur les moyens pour accueillir les VIP – dont Emmanuel Macron – à l’intérieur du train et à la gare Montparnasse, point de départ du trajet inaugural Paris-Bordeaux.

Coût de la sauterie : 6 millions d’euros, selon la lettre professionnelle mobilettre. Seulement 3,6 millions rétorque la SNCF qui qualifie le budget de « raisonnable », note Franceinfo.

 

Un faste qui aurait agacé jusqu’aux ministres invités, notent « Le Canard enchaîné » et « Capital ». Le barnum a coûté l’équivalent de 60.000 trajets Paris-Bordeaux en TGV.

Le caviar et les grands vins bordelais ont eu également du mal à passer. « Je ne voudrais pas contribuer à creuser la dette de la SNCF », aurait lâché Nicolas Hulot. La ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, aurait cherché à obtenir des explications sur le coût des festivités.

Même lassitude du côté d’Alain Juppé face aux buffets somptuaires mis sur pied par Guillaume Pepy et les huiles de la SNCF :

"Et pourtant, il n’y a plus d’argent "

En savoir plus sur  Nouvelobs.com

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article