François Hollande: de la duplicité à la forfaiture

Publié le 13 Octobre 2016

Si certains se faisaient encore des illusions sur le personnage, tous les masques sont maintenant à terre.
 

Le monde entier sait que celui qui commande aux destinées de la France n'en est pas digne.
Le livre "un Président ne devrait pas dire ça" et qui le dit (!) démontre l'extrême duplicité d'un homme qui tente désespérément de se justifier en sacrifiant sa fonction présidentielle au profit de sa petite et ridicule personne.
Qu'un Président en exercice fasse de telles révélations sur ses pensées profondes, en contradiction avec les décisions qu'il prend, sur des secrets d'Etat, sur le mépris qu'il porte à des corps régaliens de l'Etat, comme la magistrature dont il est pourtant garant, confine à la forfaiture.
Jamais une telle chose n'était arrivée dans notre République.
François Hollande a consacré des centaines d'heures d'entretien à ces journalistes au détriment de ses responsabilités de chef d'Etat. 

Au moment où il se livre d'une façon quasi thérapeutique à ceux ci, des millions de français souffrent et certains, comme des policiers, des soldats, des victimes civiles, meurent sous le feu et les couteaux de terroristes qui profitent des faiblesses de notre commandant en chef.
Jamais je n'aurais imaginé que nous atteindrions une telle déliquescence.
Jamais je n'aurais cru que la fonction présidentielle puisse un jour se trouver ainsi directement atteinte et discréditée en la personne d'un titulaire capable de se montrer à ce point inférieur aux exigences de cette haute charge.
S'il restait une once de lucidité à F.Hollande, il démissionnerait.

Jean-Paul Garraud 
Président de l'Association professionnelle des magistrats
Ancien Député.

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Hollande

Commenter cet article