Nous sommes « en guerre » contre qui ? Médias et politiques taisent soigneusement le nom

Publié le par LA REDACTION

Nous sommes « en guerre » contre qui ? Médias et politiques taisent soigneusement le nomNous sommes « en guerre » contre qui ? Médias et politiques taisent soigneusement le nom

Nous sommes « en guerre » contre qui? Notre élite ne le sait toujours pas!

 

Une guerre de religion dont les politiques et les médias taisent soigneusement le nom car, comme vous le savez et l’entendez à longueur de journée, il ne faut pas stigmatiser.
 

Nous sommes « en guerre » selon Valls, déclaration faite après les attentats de janvier 2015, Valls était alors Premier ministre. Valls disait « Nous sommes en guerre en guerre » et depuis lors nous ne savons toujours pas contre qui?
À priori ce serait contre les déséquilibrés, les radicaux ou les radicalisés, qui sont de nouveaux radicaux.

 

Hollande, qui a lancé en France la mode des commémorations en tous genres, a lui aussi déclaré solennellement que « La France est en guerre » devant le Congrès:

Nous sommes « en guerre » contre qui? Notre élite ne le sait toujours pas!
 

Mercredi 9 août 2017, nos soldats de l’Opération Sentinelle subissent une nouvelle agression et aucun politique ni aucun média ne nous diront d’où vient réellement cette agression.
 

On apprendra au départ qu’il s’agit d’un accident ce qui n’empêchera pas la saisie du Parquet antiterroriste pour mener l’enquête. SLC*** Puis on croit comprendre qu’il s’agirait d’un déséquilibré. Enfin on évoquera le terrorisme mais lequel?
 

Le Ministre de l’Intérieur sans rire déclarera « La volonté de tuer, en tout cas, a été manifeste. «L’acte est délibéré». Ben mon colon! La Ministre des Armées avec le sourire annoncera ce même mercredi à la télévision qu’en 2018 le budget militaire sera accru… Sauf qu’en attendant il a été revu à la baisse…Pour Macron, naïf ou pas, le terrorisme ne porte toujours pas de nom et même pire il ne saurait être d’origine religieuse. Comprenne qui pourra avec cette politique absolument désastreuse.
 

Sont-ils donc naïfs et stupides à ce point pour commettre pareilles déclarations?
Mais la société française vit dans la langue de bois de la bien pensance et elle a peur d’être traitée de raciste. Alors elle accepte sans rechigner que s’installe l’islam ceci ou cela sur son propre sol. Il y a plus de femmes en France portant le voile que dans certains pays arabes, c’est dire qu’il s’agit bien d’un problème religieux. Mais surtout il ne faut pas risquer de heurter les bobos en devenant un affreux raciste qui ne tolère pas l’autre alors que c’est le contraire qui nous est arrivé: le « pauvre immigré » ne supporte pas les Français et leurs us et coutumes ancestrales. Il veut nous mettre à l’heure de son islam et du coran via l’imposition de la charia. L’amnésie organisée par la caste politico-islamique est un acte de collaboration indigne d’un pays comme la France. C’est une guerre de religion dont les politiques et les médias taisent soigneusement le nom.

 

Le but des islamistes est d’instaurer un climat de peur pour mieux imposer ensuite leur monde de vie. Tout le reste n’est que délire médiatique, propagande et soumission. La désinformation, sport national de nos médias, sera à qui mentira le mieux et il est difficile de départager les médias parce qu’ils y vont avec l’artillerie lourde surtout sur le terrorisme islamique Mais la parodie continue.
 

Au bout de 5 heures de traque, les policiers finissent par interpeller après quelques dégâts un »suspect » ou un « présumé tel » qui s’appelait Hamou B. . Un Algérien sans histoire et jamais fiché: enfin une bonne nouvelle pour le fichier « S » un peu trop voyant ces derniers temps. Accessoirement ce gentil monsieur de 37 ans porte la barbe des islamistes mais ce doit être une simple question de look. Au moment d’être arrêté cet honnête travailleur a percuté plusieurs véhicules de police et a blessé un fonctionnaire c’est qu’il ne voulait pas faire arrêté dixit nos médias. Après tout un peu plus ne saurait déranger les « gogospectateurs© » habitués à dormir devant leur poste de TV et à tout gober.
 

Le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête en flagrance des chefs de «tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en lien avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes criminelle», a saisi la section antiterroriste (SAT) de la Brigade criminelle. Tiens pour un accident cela ne ressemble pas à la procédure habituelle…
 

Nous ne sommes même plus capables d’appeler un terrorisme islamique par son nom pourtant si souvent entendu de la Jihad ou Guerre Sainte. Tiens Guerre sainte cela ne signifie-t-il pas qu’il s’agit bel et bien d’une simple guerre religieuse. Donc rien à voir avec nos problèmes de société ni nos problèmes sociaux du fameux ascenseur social en panne…« Ce n’est plus l’autoroute mais la déroute de l’information© »
 

J’ajoute que ce terrorisme ne cessera pas avec des beaux discours et des commémorations bien au contraire cela encourage le terrorisme à perdurer et à chercher à commettre des attentats encore plus sanglants. Les Français sont considérés par les politiques comme des veaux selon l’expression consacrée du grand Charles et pris pour des couillons par les médias. Cela est pénible à la longue et franchement insupportable. Encore et toujours le terrorisme islamique frappe la France inerte. L’élite médiatico-politique est totalement dévaluée désormais. C’est malheureusement ici en France L’illusion de l’action!

 

Alexandre Goldfarb pour observatoiredumensonge.com

 

TELECHARGEZ GRATUITEMENT L'APPLICATION PEUPLE DE FRANCE DANS GOOGLE PLAY : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article