Standard & Poor's sanctionne l'échec du Hollandisme

Publié le par Le front anti-Hollande

Vendredi matin, l 'Agence de notation américaine, Standard & Poor's a dégradé d'un cran la note de la France de AA+ à AA. La même agence qui avait privé la France de son triple A en janvier 2012. François Hollande, candidat à la présidentielle, en avait fait son argument de campagne contre Nicolas Sarkozy : «Ce n'est pas la France qui a été dégradée. C'est une politique, c'est une stratégie, c'est une équipe, c'est un gouvernement, c'est un président.»

François Hollande avait promis qu'il inverserait la courbe du chômage et rétablirait l'équilibre des finances publiques. Or, la nouvelle dégradation de la note française marque la défaite politique et sanctionne l'échec désastreux de François Hollande à relancer la croissance et réduire le chômage. Jean-Michel Six, chef économiste de S&P, souligne l'absence de «plan d'ensemble de la dépense publique pour libérer le potentiel de croissance». S&P relève aussi que "le mécontentement grandissant de l'opinion publique face au poids croissant de la fiscalité a récemment conduit à des revirements de politique fiscale, qui compliquent une hausse des recettes."

La politique socialiste est fondée uniquement sur l’augmentation de la fiscalité et prélèvements obligatoires qui freine la croissance. Il devient urgent de baisser drastiquement les dépenses publiques afin de pouvoir réduire les déficits, les impôts, les charges qui asphyxient la France et les français !

Les socialistes, à la ramasse, doivent ouvrir les yeux ! Les agences, les français, attendent les réformes structurelles qui, seules, permettront le redressement économique, la reprise de l'emploi, l'assainissement des finances publiques.

Publié dans Gouvernement

Commenter cet article