Près d'Orly, des réfugiés Syriens squattent des maisons appartenant à l'Etat

Publié le par LA REDACTION

Des réfugiés syriens. Photo (MH/EI)

Des réfugiés syriens. Photo (MH/EI)

"Je ne pars pas moi, je vais où?" Installés illégalement dans d'anciens pavillons de l'aviation civile à côté d'Orly, 150 personnes, dont une majorité de Syriens et de nombreux enfants, craignent l'expulsion.

"Je vais où? Dans la rue? Je ne pars pas", répète Abu Omar, un Syrien de 38 ans planté devant la maison qu'il occupe avec sa femme et ses trois enfants depuis un an et demi.

Une grande partie des 70 enfants sont Syriens, et vivent avec leurs familles dans des logements autrefois destinés aux employés de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) travaillant à Orly.

La DGAC, qui n'a pas souhaité s'exprimer, a demandé l'expulsion des occupants. Elle pourrait avoir lieu à l'automne car malgré le délai obtenu, "il y a une volonté d'expulser", affirme la préfète de l'Essonne, Josiane Chevalier. La préfecture n'a pas souhaité s'exprimer d'avantage.

Voisins d'Abu Omar, Mohammad et sa famille sont arrivés en France via l'Algérie il y a deux ans. Sa demande d'asile est en cours depuis fin 2015, dit-il, mais il a, semble-t-il, manqué des rendez-vous pour finaliser la procédure.

En savoir plus sur  challenges.fr

 

Peuple de France a besoin de votre soutien. Faire un don sur paypal.com

                       ___________________________

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Immigration

Commenter cet article