Rayssac: policiers blessés, «Ici vous êtes sur une terre d’Allah. C’est pas des mécréants qui vont nous dicter leur loi»

Publié le 15 Octobre 2016

Deux policiers en tenue du commissariat d’Albi ont été blessés lors d’une interpellation, dans la soirée de mercredi, quartier de Rayssac à Albi.

à 21 h 20, le commissariat d'Albi reçoit un appel dénonçant de jeunes perturbateurs dans le hall du bâtiment L7, rue du Maréchal-Juin. Selon un premier rapport, six hommes, en tenue et en civil, se rendent sur place. Ils constatent que le hall est effectivement occupé par quatre jeunes, dont deux connus de leurs services, l'un fumant tranquillement un joint tandis que son voisin «buvait de l'alcool». à partir de là les versions diffèrent. Selon la police, la prise de contact a été tranquille. Les fonctionnaires, dans un premier temps, auraient demandé au fumeur d'écraser son joint, au buveur d'aller boire ailleurs et à tous de dégager de là. Mais le ton serait rapidement monté, le «fumeur» et le «buveur», âgés de 22 et 23 ans, deviennent agressifs, proférant insultes, références à Allah et menaces de mort.

[...] «Ici vous êtes sur une terre d’Allah. C’est pas des mécréants qui vont nous dicter leur loi… Je vais te tuer, toi et ta famille» Ces propos, cités dans le rapport des policiers, auraient précédé une confrontation physique avec l’un des jeunes, auteur d’un coup de poing dans la figure d’un policier, avant d’être maîtrisé et plaqué au sol. Un deuxième jeune, interpellé dans la foulée, aurait cravaté le policier pour tenter de lui faire lâcher prise.

Pour les témoins au contraire, le policier volontaire pour le «tête à tête», aurait violemment poussé le jeune homme contre le mur du hall. La réaction n’a pas traîné, il a pris son poing dans la figure. Trois ou quatre de ses collègues, en tenue et en civil, venus à sa rescousse, auraient violemment plaqué le jeune boxeur au sol. Que s’est-il passé alors, pour que ce dernier se retrouve gravement blessé au visage, avec un enfoncement du plateau orbital qui nécessitera une opération ? L’enquête devra le préciser. Le «cravateur», lui aussi placé en garde à vue, soutient qu’il s’est simplement interposé pour calmer le jeu. Un rôle minime qui pourrait expliquer l’absence de blessure. Pendant leur garde à vue les deux jeunes n’ont reconnu ni la version des policiers, ni, en dehors d’insultes, les propos à caractère religieux dont ils les accusent. à ce point de l’enquête, hier le parquet n’a pas demandé leur comparution. Ils ont été laissés libres vers 18 h. [...]

La Dépêche - lesobservateurs.ch

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Faits-divers, #islam

Commenter cet article

Maurice 16/10/2016 07:32

Le port de camera genre GoPro serait un réel plus pour savoir comment se passe les interventions des policiers, elles ne sont pas toujours correctes de la part des képis ; sans vouloir prendre la défense de ses personnes, trop souvent des policiers agissent aux dessus des lois.
Des jeunes, dont deux de 22 et 23 ans … des jeunes oui, mais des jeunes hommes, pas jeunes au sens ados, des personnes qui gênent les habitants par leurs comportements en buvant et fumant dans le hall de l'immeuble ; contre le mur et une volée de 5,56 !

jean 15/10/2016 13:42

tirez dans le tas,ce sont des animaux nuisibles!!